Mon Assiette Verte

Le Blog déménage

Je vous invite à découvrir mon nouveau blog : Caramel et Pixels.

 Capture

Moyenne

J’ai voulu associer mes deux passions : la photo et la cuisine pour vous offrir un blog riche en couleurs et en saveurs.

 

Ce nouveau site est plus moderne et minimaliste mais surtout plus pratique à utiliser. Le format des recettes est sous forme de fiches facilement imprimables.

Mes autres blogs existeront encore quelques mois, mais je n’y ferai plus de publications. Je transferts mes recettes favorites et photographies au fur et à mesure.

Alors n’oubliez pas de mettre ce nouveau blog en favori pour ceux qui souhaitent me suivre.

Posté par spacefrog à 17:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 octobre 2016

Crème de champignons (vegan)

 

 DSC_2656-2

DSC_2658-2

DSC_2650-2

 

J’aime beaucoup l’automne car c’est la saison où je retrouve des moments de cocooning autour d’un bol de velouté bien chaud. Il ne manque que la cheminée pour que ça soit juste parfait ! Mais avec des bougies, l’ambiance est là !

Voici une recette de velouté très digeste car plutôt que d’utiliser du lait de vache, je préfère utiliser du lait d’avoine. 

 

Ingrédient pour 1,5 litre de crème de champignons :

  • 500 g de champignons de Paris frais
  • 2 oignons
  • 4 c. à soupe de farine
  • 2 cubes de bouillon de légumes
  • 1 litre de lait d’avoine
  • Huile d’olives
  • Sel, poivre
  • Persil (ou autres herbes. J’utilise un mélange pour légumes)

 

Faites revenir les oignons émincés dans un petit fond d’huile d’olives en remuant pour que ça n’attache pas. 

Lavez et brossez les champignons. Détaillez-les en petits morceaux. Ajoutez-les aux oignons. Salez, poivrez et ajoutez le persil. Puis faites revenir pendant 15 minutes et surveillant la cuisson et en remuant régulièrement. 

Dans une casserole séparée, dosez 50 cl d’eau et 1 litre de lait d’avoine. Ajoutez les 2 cubes de bouillon de légumes et faites chauffer. Ça n’a pas besoin de bouillir. 

Lorsque les 15 minutes de cuisson des champignons et des oignons sont écoulées, ajoutez 4 cuillères à soupe de farine. Remuez et versez progressivement le mélange lait + bouillon. Remuez à l’aide d’un fouet pour éviter la formation de grumeaux. Puis laissez mijoter à feu doux pendant 15 minutes en remuant de temps en temps. 

Lorsque c’est cuit, il ne vous reste plus qu’à mixer le velouté à l’aide d’un mixeur plongeant et à déguster. On peut rajouter dessus un peu de persil frais ou quelques graines. Pour moi, c’était des graines de sésame. 

DSC_2627_2

DSC_2624-2DSC_2641-2

Posté par spacefrog à 09:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 octobre 2016

Rencontre avec le grand cerf

Pour conclure ma série d'hier matin, je n'ai rien trouvé de mieux que de retourner en forêt de Chambord en fin d'après midi avec l'espoir d'y rencontrer le grand cerf.
Et je n'ai pas été déçue ! Il est arrivé dans la clairière pour s'approprier les biches qu'un autre cerf avait pris soin de regrouper.

Pour se faire une idée de la distance, voici une vue d'ensemble de la clairière. En agrandissant, on y distingue des biches...

DSC_2475-2

Il n'y a pas eu de combat, le jeune cerf s'est éclipsé rapidement.
Voici la photo du jeune cerf, encore frêle.

DSC_2489

J'ai fait une bonne quantité de photos. Mais pour moi, celle qui ressort du lot est vraiment celle-ci. Le grand cerf dans toute sa splendeur, musclé et puissant.
Je n'aurais pas aimé le croiser sur ma route !

DSC_2506-3

DSC_2553

Même couché, il bramait sans arrêt. C'était vraiment magnifique et la lumière était au top pour immortaliser ces instants de nature.

DSC_2609

 

Posté par spacefrog à 13:54 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 octobre 2016

Ma passion pour les photos, la Nature et les animaux

Aujourd’hui, je ne vous parlerai pas de cuisine, mais de ma passion pour la photo. Car s’il y a bien une passion qui ne me quitte jamais, c’est bien la photo…

Pas plus tard que ce matin, j’ai réglé mon réveil sur 5 heures pour aller faire des photos du brame en forêt de Chambord… Mais tellement excitée à l’idée de cette sortie, que je tournais déjà dans mon lit depuis 4 heures du matin ! ça n’a jamais été aussi facile de se lever !

Pourquoi avoir choisi un jour en semaine alors que je travaille… et aussi pourquoi d’aussi bon matin… Et bien tout simplement parce que Chambord est très fréquenté au moment du brame ! Surtout le week-end et le soir… Donc pour profiter d’un moment privilégié en harmonie avec la Nature, me voilà au volant de ma voiture à 6h30 du matin, direction Chambord avec juste la crainte de voir débouler du gibier tandis que je suis au volant.

Le trajet se fit sans encombre. Je franchis l’entrée du Parc de Chambord, j’ouvre ma fenêtre de voiture, et là, j’entends un concert de brame… Les cerfs sont au rendez-vous !

7h20 : je me gare au 1er observatoire. Il y a juste 4 personnes. Des passionnés comme moi équipés de jumelles et d’appareils photos. On est en mode « camouflage ».

Il fait encore nuit mais la clairière est animée. On distingue quelques ombres qui se déplacent furtivement. Je vois un cerf détaler au loin. Mais il fait vraiment trop sombre pour espérer en tirer une image même en montant les ISO au maximum sur mon boîtier. Mais ça n’est pas le plus important. J’aurais le souvenir de cette silhouette majestueuse qui se déplace dans la nuit. Et c’est incomparable !!!

Les minutes s’écoulent et rapidement la nuit se dissipe… On distingue nettement ici et là quelques animaux, des sangliers et soudain quelques biches avec leurs petits. Le cerf continue de bramer quelque part... Parfois, le son se rapproche et mes espoirs de le voir aussi ! Mais, hormis la silhouette fugace que j’ai entraperçue dans la nuit, pas de cerf à l’horizon. Ça n’est que partie remise.

Maintenant, il est 8h30 et le soleil gagne peu à peu la clairière. Les sons du brame s’éteignent et les animaux regagnent l’abri qu’offre les bois… Il est temps pour moi de reprendre le volant et de retrouver le tumulte de la vie active… et le travail !

Les images de ces rencontres défilent encore devant mes yeux… J’ai l’impression d’avoir rêvé. C’est vrai qu’il faut être un peu folle pour s’aventurer sur les routes de Sologne de nuit. Mais ça en vaut la peine ! J’ai vécu des instants de zénitude intenses qui me font oublier tous les tracas quotidiens…

Promis, j’y retournerai ! Il me reste toujours à croiser le maître des bois, le grand cerf dans toute sa splendeur.

Voici quelques images sans retouche. Mais je tenais à vous les faire partager sur le vif comme des instantanés. Après, ça n'aurait plus eu le même "parfum". Cliquez sur les images pour les afficher en plus grand.

Bonne balade en Sologne. Il ne manque que le son du brame...

DSC_2351

DSC_2346

DSC_2375_1

DSC_2380

 

Posté par spacefrog à 13:10 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 octobre 2016

Tourte champignons pommes de terre

 Les premiers froids arrivent et avec l’envie de manger de nouveaux des plats chauds aux saveurs automnales.

f57742749f2ceccae938994b516046c7_large

Ces petits champignons sont bien jolis en photo, mais ne les connaissant pas, mieux vaut ne pas y toucher ! Pour ma recette, ça sera champignons de Paris. Evidemment, si vous trouvez des giroles, ça ne peut être que meilleur !!!

DSC_2328-2

DSC_2330-2

2cfb07d7e03968c8fe44f904767f217c_large

Ce dimanche, j’ai cuisiné une tourte aux champignons de Paris et aux pommes de terre. Et contrairement aux idées reçues, nous ne l’avons pas trouvé trop lourde.

Ingrédients pour 4 à 6 personnes :

  • 2 rouleaux de pâte brisée du commerce ou faite maison (agrémentée de graines de sésame et de lin)
  • 500 g de champignons de Paris frais (pas en conserve)
  • 400 g de pommes de terre à gratin
  • 1 oignon rouge ou jaune
  • Quelques petits cubes de comté (ou à défaut du fromage râpé)
  • Huile d’olives
  • Sel, poivre
  • Persil

 

Préchauffez le four en chaleur traditionnelle à 180°C.

Commencez par faire revenir l’oignon émincé dans une sauteuse avec un peu d’huile d’olives. Ajoutez les pommes de terre détaillées en petits dés. Laissez griller quelques minutes, puis ajoutez les champignons coupées en lamelles. Faites revenir à feu moyen (ou doux) jusqu’à ce que le liquide rendu par les champignons soit absorbé. Remuez pour que ça n’attache pas. Salez, poivrez et ajoutez le persil.

Etalez la pâte et garnissez un moule à manquer préalablement beurré et fariné. Puis versez le mélange champignons et pommes de terre à l’intérieur. Répartissez quelques petits cubes de comté.

DSC_2325-2

Déposez le deuxième disque de pâte sur le dessus. Soudez les bords et faite 2 entailles en croix au milieu pour permettre à la vapeur de s’échapper.

DSC_2327-2

Enfournez environ 30 minutes au niveau le plus bas de votre four pour que le dessous de la pâte soit bien cuit.

Je l’ai dégusté chaude avec un mélange de mâche et de roquette.

8690b320a1516c29eee5544f3aedbc2f_large

 

Posté par spacefrog à 13:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,


29 août 2016

Escapade en Haute Savoie

Nous voici rendus maintenant en Haute Savoie à la Clusaz très précisément pour notre 2ème semaine dans les Alpes. Nous avons choisi cette destination en raison de son charme mais aussi de sa localisation. En effet, à partir de la Clusaz, il nous a été possible de faire de nombreuses visites aux alentours (Annecy, le Lac Léman, Chamonix et le Mont-Blanc). 

  • La Clusaz est une ville agréable avec ces chalets en bois.  Nous avons aimé y flâner en dégustant une glace artisanale. 

mms_20160812_135328 

  • Visite d’Annecy et tour du lac. Annecy n’est qu’à 30 minutes de la Clusaz, mais en haute saison, il faut choisir son heure de circulation ou bien s’armer de patience, car ça bouchonne ! Nous avions justement choisi de visiter Annecy le jour du marché. Mais c’était sans compter sur la foule !!! Le tour du lac en voiture est vite devenu un calvaire ! Du coup, nous y sommes retournés quelques jours plus tard car ça vaut vraiment le détour. On y admire des ruelles bordées de terrasses qui donnent sur le lac et ses petits canaux. Les façades sont fleuries et colorées. C’est absolument magnifique… La balade au bord du lac est très agréable. Un banc, une meringue et la vue sur le lac, des petites choses simples qui me rendent heureuses. Pour la petite anecdote : les chasseurs de Pokémons ne savent plus où donner de la tête ! Les pokémons sont partout dans Annecy ! 

DSC_1619

DSC_1888

 DSC_1885

DSC_1916

  • L’eau du lac est d’une couleur qui dépasse l’imagination. Quelle pureté ! On y voit de nombreux oiseaux, canards, cygnes et même des grèbes huppés. Quand je pense que je dois m’équiper d’un téléobjectif chez moi pour arriver à en photographier et qu’à Annecy, ils sont quasiment à nos pieds ! Après la visite de la ville, nous avons donc entrepris le tour du lac. Une halte s'impose à Saint-Jorioz avec ses jolis pontons de bois. Puis, nous avons fait une randonnée dans la verdure au bout du lac où se trouve une réserve naturelle. Notre circuit s’est prolongé par Talloire pour finalement rejoindre Annecy en soirée et admirer les premières lueurs du coucher de soleil.

DSC_1644

DSC_1648

DSC_1664

DSC_1702

  • Si vous allez dans la région d’Annecy, ne manquez pas de vous arrêter pour visiter les Gorges du Fier. C’est un canyon que l’on traverse sur une passerelle fixée à 25 mètres de hauteur. Nous étions à l’ouverture ce qui nous a permis d’être pratiquement seuls et de faire plein de photos en jouant avec les rayons du soleil.

 DSC_1830

DSC_1857

  • Nous ne pouvions pas non plus manquer de voir le Lac Léman. Nous n’avons pas fait le côté Suisse. Nous commencions à être fatigués de conduire… Mais sur une journée, il nous a été possible de visiter le joli village médiéval d’Yvoire, perle du Lac Léman, classé parmi les plus beaux villages de France.

 DSC_1777

DSC_1739

DSC_1745

DSC_1768

DSC_1770

  • Puis Thonon-les-Bains. La ville est sur 2 niveaux. On accède aux hauteurs en empruntant un funiculaire ou à pieds pour les plus courageux. D’en haut, on a de beaux points de vue sur le Lac Léman. Malheureusement pour mes photos, il ne faisait pas très beau. 

DSC_1787

DSC_1802

  • Nous avons terminé notre excursion par Evian les Bains. Une ville thermale avec des beaux édifices. Un funiculaire conduit à la source. C’est comme un voyage dans le temps ! On se croirait revenu aux années folles. 

DSC_1811

DSC_1812

DSC_1813

  • Pour clôturer ce séjour, par le clou du spectacle, nous sommes allés à Chamonix pour monter en haut de l’aiguille du midi. Depuis la Clusaz nous avons pris la route du Col des Aravis qui est très pittoresque pour ceux qui n’ont pas peur des virages. On accède à l’aiguille du midi en téléphérique. Le tarif est assez cher mais c’est vraiment quelque chose à faire au moins 1 fois dans une vie. Le Mont-Blanc avec ses 4809 mètres est le sommet le plus haut d’Europe. L’aiguille du midi est à 3842 mètres. On y parvient en téléphérique. N’oubliez pas de vous couvrir… Il fait très froid en haut. Il faisait -7°C ! Mais quel panorama ! Nous avons eu de la chance de ne pas avoir trop de nuages. La vue sur la vallée était spectaculaire ! Mais ce paysage nous rappelle combien la nature est imprévisible et dangereuse. De nombreux alpinistes ont perdu la vie en gravissant ces sommets.

DSC_1988

DSC_1964

DSC_1967

DSC_1970

DSC_1969

  • Après l’aiguille du midi, nous avons visité Chamonix. Les ruelles sont animées, fleuries et colorées… Soleil et chaleur étaient au rendez-vous.

DSC_2005

DSC_1963

 

Deux semaines bien occupées mais dont nous garderons le souvenir de paysages grandioses et de virages à n’en plus finir ;-)

 

24 août 2016

Escapade au pays de « Belle et Sébastien » en Savoie.

Pas de recette aujourd’hui. Je reviens de vacances, au grand air, dans les Alpes et j’ai très envie de partager avec vous quelques photos. C’était un séjour dépaysant (surtout pour quelqu’un comme moi qui vis dans une ville où tout est plat) ! 

Les grands espaces me permettent de me ressourcer. On prend enfin le temps de vivre ! 

Mon séjour s’est déroulé en 2 étapes. La première semaine, j’ai choisi le village de Bonneval sur Arc à la porte du Parc National de la Vanoise en Savoie. Un village qui figure parmi les plus beaux villages de France avec ses maisons typiques aux toitures en lauze. C’est d’ailleurs là-bas qu’a été tourné le film « Belle et Sébastien ». C'est un village plein de charme. Il suffit d’ouvrir sa fenêtre pour entendre les cris des marmottes ! Rien à voir avec le bruit des bus qui circulent en bas de chez moi… C'est vraiment un tout autre monde.

Au programme : randonnées, visites, dégustations (je vous recommande le Beaufort d'été) et photos à gogo ! Pas de farniente sur une plage entassés les uns sur les autres avec l’odeur de crème solaire mélangée à celle des beignets… C’était uniquement le bruit des torrents, le parfum des fleurs de montagne et le chant des oiseaux. 

Des images en disent plus que des mots (cliquez sur les images pour les afficher en plus grandes).

  • Une petite pause sur les hauteurs de Bonneval sur Arc pour admirer le paysage. Et pour une fois que je me laisse photographier...

DSC_1215-2

  • Rencontre avec l'animal emblématique : la marmotte ! Si vous regardez bien, vous verrez une deuxième qui se cache sur la photo. L'avez-vous trouvé ?

DSC_1233-2 

  • Le hameau de l'Ecot (Bonneval sur Arc), le charme de l'authenticité. On se croirait revenu au début du siècle dernier avec sa petite chapelle en pierres. 

DSC_1279-2 

DSC_1273-2

DSC_1284-2 

  • Et voici une jolie petite cascade aux portes de ce hameau. Pour la petite histoire, il nous a fallu 2 heures de marches depuis Bonneval sur Arc pour arriver aux pieds de la cascade. Mais hélas, elle était en contre-jour ! Je ne pouvais pas rester sur un échec alors nous y sommes retourné plusieurs heures après ! Et cette fois, notre courage a bien été récompensé !!!

DSC_1496-2

  • A partir de ce hameau, on entre dans le Parc National de la Vanoise. Paysage magnifique. Multitude de fleurs, d'insectes et de papillons. Les couleurs sont superbes. Même pas besoin de traiter mes photos !

DSC_1513 

DSC_1542

DSC_1548 

  • N'ayons pas peur des virages... voici le col de l'Iseran, le plus haut col routier de montagne de toutes les Alpes. A couper le souffle ! ça tourne et le précipice est profond... "pourvu que les freins de la voiture ne lachent pas !!!" Je ne conduisais pas et pourtant j'avais le pied enfoncé de toutes mes forces sur une pédale de frein imaginaire !

DSC_1293 

DSC_1298 

  • A partir de ce col, il est possible de rejoindre Tignes et Val d'Isère. Voici une photo de la retenue d'eau de Tignes. La couleur est magnifique et les photos n'ont subi aucune retouche ! C'est du "brut de capteur" comme on dit dans le jargon. Par contre, nous n'avons pas été séduit par Tignes. C'est vraiment une grosse station, bondée de touristes. C'est bien pour les amateurs de sports et de sensations fortes. Par contre, nous avons préféré Val d'Isère. Une station à taille humaine avec une note de charme. L'endroit idéal pour siroter une limonade artisanale.

DSC_1320

DSC_1334

DSC_1346DSC_1397

DSC_1426 

  • Toujours en Savoie, voici quelques images d'une randonnée que j'ai beaucoup aimée à partir de Termignon, direction le refuge du Plan du Lac. Un paysage qui change à chaque tournant. Des sommets avec encore un petit peu de neige. 

DSC_1371 

DSC_1374 

  • Fraîcheur des Alpes garantie pour se laver les mains ! Qui veut essayer ?

DSC_1380

DSC_1404

DSC_1406 

  • Notre randonnée se poursuit sur un second circuit. Le chemin du retour fut particulièrement éprouvant car le vent s'était levé et le dénivelé était un peu plus important que celui de la randonnée du matin. Je crois bien que ce jour là, mon podomètre a affiché plus de 23 000 pas. 

DSC_1410

DSC_1452

DSC_1471 

  • En regardant autour de nous, c'est fou tout ce qu'on peut remarquer. Voici la chenille d'un papillon de nuit, le sphinx euphorbe. 

DSC_1507 

  • J'arrive presque à la fin de mon premier séjour. A partir d'Aussois, il y a de belles randonnées également. Celle-ci était bien agréable malgré la brûlure des rayons du soleil. Je m'en suis tirée avec des coups de soleil sur la face arrière des bras !  

DSC_1595 

  • Pour finir, si vous aimez les énigmes, je vous recommande de visiter le fort Victor-Emmanuel (à Esseillon). L'entrée est gratuite. Il y a un parking à proximité ! Mais ne le sachant pas, nous avons pris un chemin de randonnée avec des passages qui m'ont semblé un peu trop proche du vide. Mais c'est faisable. Si moi qui souffre du vertige, j'ai pu le faire, ça veut dire que tout le monde peut y arriver ! Sur place, on a acheté le baluchon du soldat qui contient un livret d'énigmes, une loupe et un miroir. Puis direction le fort pour résoudre les énigmes au fur et à mesure de la visite. Nous avons bien aimé cette façon ludique de visiter un lieu chargé d'histoire. Et à la fin, lorsqu'on a trouvé le mot clef, on a eu droit à un petit cadeau surprise. 

DSC_1605

La suite au prochain épisode avec la Haute-Savoie.

09 juillet 2016

Sorbet acidulé à la rhubarbe

 DSC_0779-2

DSC_0781-2

Ça n’est plus un secret, tout le monde aura compris que je suis une fana de rhubarbe !

Après la compote de rhubarbe et après le clafoutis de rhubarbe, je me lance dans le sorbet… de rhubarbe !

Et c’est un régal ! Si comme moi, vous aimez bien le goût acidulé de la rhubarbe, je vous recommande de réduire la dose de sucre. Sinon, pour les autres personnes, ça sera parfait !

 

Ingrédients :

  • 800 g de tige de rhubarbe
  • 250 g de sucre de canne (ou 180 g pour les personnes préférant retrouver l’acidité de la rhubarbe)
  • Le jus d’un demi citron
  • Facultatif : 2 c. à soupe d’eau
  • Facultatif : quelques gouttes de colorant rose

 

Lavez et pelez les tiges de rhubarbe. Mettez de côté les épluchures de couleur rose pour apporter une teinte rosée à la glace.

Découpez-les tiges en tronçons de 2 cm et placez-les dans un grand saladier et saupoudrez avec le sucre. Remuez et laissez dégorger 30 minutes environ (ou 1 heure si vous pouvez) en remuant de temps en temps. 

DSC_0724-2

Puis, mettez la rhubarbe et le jus qu’elle a rendu dans une grande casserole. Si besoin ajoutez 1 à 2 cuillères à soupe d’eau. Ajoutez aussi le jus du ½ citron et mettez également les pelures roses dans la casserole. Si nécessaire, on les retira après la cuisson mais souvent elles fondent avec le reste. Laissez réduire en compote pendant environ 20 minutes. Les morceaux doivent être tendres. Si besoin prolongez le temps de cuisson.

Lorsque la rhubarbe est cuite et ressemble à de la compote, mixez la à l’aide d’un mixeur plongeant ou d’un blender pour obtenir une préparation lisse. Vous pouvez ajouter un peu de colorant mais ça n’est pas obligatoire.

Laissez refroidir à l’air libre puis au réfrigérateur au minimum 2 heures.

Lorsque la préparation est bien froide, faites la turbiner dans une sorbetière pendant 20 minutes et laissez la durcir au congélateur avant de la déguster.

Sortez le sorbet du congélateur 10 minutes avant de façonner les boules.

 

 

Posté par spacefrog à 09:15 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 juin 2016

News !!! Comme on n'arrête pas le progrès... me voici aussi sur les réseaux sociaux

De nouveaux icones ont vu le jour dans la colonne de gauche. Après avoir d'été réfractaire aux réseaux sociaux, puis curieuse, j'ai moi aussi attrapé le virus !

accueil

Parce qu’il n’y a pas que la cuisine, je sors peu à peu de l’ombre… et vous propose de me suivre aussi sur les réseaux sociaux, pour y découvrir des photos, des partages, des idées, des recettes que j'ai aimé et quelques-unes de mes passions.

Cliquez directement sur les photos pour un accès rapide.

  • Twitter (le petit oiseau bleu, vous connaissez sûrement ) :

Twitt

 

  • Instagram (des photos à gogo !)

Screenshot_2016_06_17_10_17_20

 

  • Pinterest (une foule d'idées, de recettes qu'on peut garder précieusement en favoris)

pinterest

  • Hellocoton (par Femme Actuelle, très pratique, on y trouve de tout : recettes, mode, déco... DIY)

 

hellocoton

 

Et je n’oublie pas mon blog photos que je continue à alimenter régulièrement.

empreintes

 

Pour ne manquez aucune de mes parutions, inscrivez-vous à la newsletter.

 

Posté par spacefrog à 09:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 juin 2016

Clafoutis à la rhubarbe et à l’amande

DSC_0656-2

 Je ne me lasse pas de la rhubarbe. Aujourd’hui, je vous propose une recette toute simple de clafoutis. Grâce au sucre de coco, c’est une recette plutôt light mais vous pouvez utiliser du sucre de canne.

J’ai fait quelques excès la semaine dernière… Si j’osais… Je vous avouerai qu’en 5 jours, j’ai mangé 1 kg de dattes. Je me suis fait aider ! Mais quand même … 1kg à deux en 5 jours…! C’est l’aliment le plus riche en sucre et le résultat a été immédiat… 

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 500 g de tiges de rhubarbe
  • 2 œufs entiers
  • 100 g de sucre de canne (ou de sucre de coco pour réduire l’indice glycémique) + un peu de sucre pour faire macérer la rhubarbe
  • 25 cl de lait d’amande
  • 50 g de farine de blé
  • 50 g d’amandes en poudre 

2 heures avant : lavez et pelez les tiges de rhubarbe. Découpez-les en tronçons de 2 cm et placez-les dans un grand saladier et saupoudrez avec un peu de sucre. Remuez et laissez dégorger 1 à 2 heures en remuant de temps en temps. 

DSC_8155-2

Lorsque le temps de macération de la rhubarbe est écoulé, préchauffez le four à 200°C en chaleur traditionnelle. 

Battez les œufs avec le sucre de canne à l’aide d’un fouet. Puis ajoutez la farine. Délayez avec le lait d’amande. Et pour finir ajoutez l’amande en poudre. 

Égouttez-la rhubarbe et répartissez les morceaux dans un plat à gratin ou bien dans des plats individuels. Versez par-dessus la préparation et enfournez environ 30 à 40 minutes selon les fours en surveillant la coloration. 

DSC_0646-2

Mes clafoutis sont de couleur « brune » en raison du sucre de coco que j’ai choisi d’utiliser car son indice glycémique est bas et il ne favorise pas le stockage des graisses. Cependant au niveau goût, je préfère malgré tout le sucre de canne. 

Saupoudrez avec un peu de sucre de canne à la sortie du four et laissez refroidir. Je trouve ces clafoutis encore meilleurs lorsqu’ils sont encore tièdes.

DSC_0653-2

 

Posté par spacefrog à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,