Aujourd’hui, je ne vous parlerai pas de cuisine, mais de ma passion pour la photo. Car s’il y a bien une passion qui ne me quitte jamais, c’est bien la photo…

Pas plus tard que ce matin, j’ai réglé mon réveil sur 5 heures pour aller faire des photos du brame en forêt de Chambord… Mais tellement excitée à l’idée de cette sortie, que je tournais déjà dans mon lit depuis 4 heures du matin ! ça n’a jamais été aussi facile de se lever !

Pourquoi avoir choisi un jour en semaine alors que je travaille… et aussi pourquoi d’aussi bon matin… Et bien tout simplement parce que Chambord est très fréquenté au moment du brame ! Surtout le week-end et le soir… Donc pour profiter d’un moment privilégié en harmonie avec la Nature, me voilà au volant de ma voiture à 6h30 du matin, direction Chambord avec juste la crainte de voir débouler du gibier tandis que je suis au volant.

Le trajet se fit sans encombre. Je franchis l’entrée du Parc de Chambord, j’ouvre ma fenêtre de voiture, et là, j’entends un concert de brame… Les cerfs sont au rendez-vous !

7h20 : je me gare au 1er observatoire. Il y a juste 4 personnes. Des passionnés comme moi équipés de jumelles et d’appareils photos. On est en mode « camouflage ».

Il fait encore nuit mais la clairière est animée. On distingue quelques ombres qui se déplacent furtivement. Je vois un cerf détaler au loin. Mais il fait vraiment trop sombre pour espérer en tirer une image même en montant les ISO au maximum sur mon boîtier. Mais ça n’est pas le plus important. J’aurais le souvenir de cette silhouette majestueuse qui se déplace dans la nuit. Et c’est incomparable !!!

Les minutes s’écoulent et rapidement la nuit se dissipe… On distingue nettement ici et là quelques animaux, des sangliers et soudain quelques biches avec leurs petits. Le cerf continue de bramer quelque part... Parfois, le son se rapproche et mes espoirs de le voir aussi ! Mais, hormis la silhouette fugace que j’ai entraperçue dans la nuit, pas de cerf à l’horizon. Ça n’est que partie remise.

Maintenant, il est 8h30 et le soleil gagne peu à peu la clairière. Les sons du brame s’éteignent et les animaux regagnent l’abri qu’offre les bois… Il est temps pour moi de reprendre le volant et de retrouver le tumulte de la vie active… et le travail !

Les images de ces rencontres défilent encore devant mes yeux… J’ai l’impression d’avoir rêvé. C’est vrai qu’il faut être un peu folle pour s’aventurer sur les routes de Sologne de nuit. Mais ça en vaut la peine ! J’ai vécu des instants de zénitude intenses qui me font oublier tous les tracas quotidiens…

Promis, j’y retournerai ! Il me reste toujours à croiser le maître des bois, le grand cerf dans toute sa splendeur.

Voici quelques images sans retouche. Mais je tenais à vous les faire partager sur le vif comme des instantanés. Après, ça n'aurait plus eu le même "parfum". Cliquez sur les images pour les afficher en plus grand.

Bonne balade en Sologne. Il ne manque que le son du brame...

DSC_2351

DSC_2346

DSC_2375_1

DSC_2380